Les initiatives > Modalités d’évaluation des connaissances et des compétences des étudiants > Île-de-France

Continuité pédagogique pour les étudiant.e.s détenu.e.s inscrit.e.s au DAEU de la SEE (POET, Université de Paris)

Université de Paris

Contexte : La Section des Étudiants Empêchés (SEE), fondée en 1974, dispense un enseignement universitaire en prison, répondant ainsi à la demande des personnes détenues que leur soit reconnu le droit de poursuivre des études. Elle propose une formation au DAEU dans de nombreux établissements pénitentiaires.

 

Objectif : Assurer la continuité des enseignements afin de :
- faire en sorte que les candidat.e.s au DAEU puissent préserver leurs chances d'obtenir ce diplôme, au terme de l'examen terminal qui doit avoir lieu en juin ;
- honorer le contrat que nous avons passé avec ces étudiant.e.s qui subissent actuellement un confinement dans le confinement et se trouvent dans des conditions matérielles et morales qui rendent l'étude particulièrement difficile. Il s'agit non seulement d'un contrat pédagogique, mais aussi d'un contrat moral puisque les enseignements que la SEE propose (DAEU, mais aussi DU "Formation aux Humanités" et cycle de conférences) procurent aux personnes incarcérées, au-delà du diplôme, une échappatoire et des ressources en vue de leur réinsertion, notamment en leur permettant d’envisager leur vie future avec le recul critique et la mise en perspective que dispense la fréquentation de la littérature, des langues, des humanités et des sciences.

 

La SEE propose une préparation au DAEU en présentiel dans plusieurs établissements pénitentiaires d’Île-de-France : quatre à Fresnes (94), dont une à destination des femmes, une à Osny (95), une à Poissy (78) et deux à Paris (la Santé). La SEE coordonne aussi à distance la préparation au DAEU dans une trentaine d’établissements pénitentiaires en France, puisque elle suit les étudiant.e.s isolé.e.s à la suite d'un transfert, ce qui lui a acquis, au fil du temps, une certaine notoriété.

Cette formation concerne annuellement plus de 250 détenu.e.s : le DAEU attire en effet beaucoup de candidat.e.s en raison de son « format » (quatre matières, un cursus d’une année seulement), particulièrement adapté à l’univers carcéral, où les "décrocheurs" sont nombreux - et singulièrement aux Maisons d’Arrêt, où la rotation des effectifs est très importante, en raison des transferts ou des libérations.

Depuis le 16 mars, les enseignant.e.s n'ont plus accès à la détention.
En étroite collaboration avec l'Unité Pédagogique Régionale (UPR) de la région pénitentiaire de Paris, avec laquelle nous avons une convention de partenariat, nous avons donc mis en place :
- une plateforme sur le Cloud où les enseignant.e.s de la SEE et de l'UPR, tous niveaux confondus, peuvent déposer leurs cours. En cas de difficulté, les enseignant.e.s peuvent aussi adresser leurs documents par mail aux Responsables Locaux d'Enseignement (RLE), qui se chargeront de les déposer sur ladite plateforme.
- En ce qui concerne spécifiquement le DAEU, chaque semaine, une brochure regroupant les nouvelles contributions déposées sur la plateforme est éditée, imprimée et confiée à l'administration des établissements où la SEE exerce sa mission. Ce sont les surveillant.e.s, que nous remercions de leur concours, qui sont chargé.e.s de la distribution de cette brochure hebdomadaire aux étudiant.e.s concerné.e.s.
Cette mutualisation des ressources pédagogiques sera aussi utile aux étudiant.e.s isolé.e.s, à qui nous pourrons adresser ces brochures hebdomadaires par courrier.
Par contre, si nous pouvons transmettre à nos étudiant.e.s des cours, des conseils et des travaux à effectuer, ils ne peuvent nous faire parvenir ces travaux, que nous ne pouvons donc pas évaluer. Nous leur envoyons néanmoins la correction après le laps de temps que nous jugeons nécessaire à l'élaboration desdits travaux, tout en étant parfaitement conscients de la difficulté voire de l'impossibilité pour eux de se consacrer à cette tâche, dans les conditions qui sont actuellement les leurs.

 

Indicateur(s) d’atteinte de ces objectifs : Compte tenu des conditions particulières imposées par la détention, nous ne pourrons évaluer le dispositif mis en place que lorsque nous aurons de nouveau accès aux établissements pénitentiaires et que nous pourrons communiquer avec nos étudiant.e.s.

 

Partenaires : Section des Étudiants Empêchés (SEE);Pôle Ouvert d'Enseignement à Tous (POET);Pôle Formation Tout au Long de la Vie (PFTLV);Direction des Études, de la Formation et l'Innovation pédagogique (DEFI) ;Unité Pédagogique Régionale de la région pénitentiaire de Paris

 

Valérie GUIRAUDON

  Université de Paris